Le roman de sleemane: suite 2

Publié le par sleemane




Il se rappelait qu'a la sortie de l'école, lui et ses copains confectionnaient de petits bateaux en papier qu'ils mettaient ensuite dans les ruisseaux et s'amusaient à les voir glisser sur l'eau. C'était leur jeu favori lorsqu'il pleuvait. Ils couraient derrière ces bouts de papiers flottants en criant leur joie.
Quarante années sont passées depuis. Malgré ce nombre impressionnant de jours écoulés, le souvenir demeure entier, intact. Il pourrait décrire les couleurs du ciel à ces instants là. Les odeurs qui imprégnaient les rues ou il jouait avec ses amis lui revienaient avec force. Un petit sourire se dessina sur son visage d'adulte. Il n'avait pas besoin de se regarder dans un miroir pour comprendre qu'il était au bout des larmes. Un torrent de visages et d'images se déversèrent dans sa mémoire. Des noms et des prénoms résonnèrent à ses oreilles. Des lieux, des coins de rues, des échoppes et des jardins  revinrent  lui rappeler de petits bouts de vie passée. Se côtoyèrent dans sa tête des visages flous et des visages clairs. Des personnes qu'il avait aimées et d'autres qu'il avait haïes. Au beau milieu de toutes ses personnes qui tourbillonnaient dans sa mémoire, il revit Lotfi, son meilleur ami d'enfance dans son tablier bleu marine. Le visage limpide, les yeux souriants. Il avait un sentiment particulier pour ce dernier. Ils partageaient tout. A la fois voisins, amis, et fréquentant la même école, les mêmes bancs ; ils étaient les meilleurs copains du monde. Les autres enfants enviaient leur amitié et trouvaient qu'ils avaient des secrets pour eux.
Il eut envie de revoir Lotfi.


Publié dans CULTURE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

soulef 13/10/2008 00:42

Mon coeur bat de plus en plus fort en avançant sur votre blog ...je suis chez -moi à Ez-zahra !!! suis émue ,merci pour cette balade nostalgique , le monde est petit finalement ...
bonne nuit et merci pour vos mots gentils sur mon blog.